Comment accueillir et rétribuer à leur juste valeur les contributions essentielles au fonctionnement de la société des plus pauvres et des plus précaires ? (25.01.2024)

La prochaine séance du séminaire Futur(s) de la Protection Sociale aura lieu le jeudi 25 Janvier 2024, de 17h à 19h, dans les locaux du siège national du Mouvement ATD Quart Monde au 63, Rue Beaumarchais, 93100 Montreuil.

La séance sera organisée autour d’un échange entre d’une part deux des autrices du rapport “« Un boulot de dingue » : Reconnaitre les contributions vitales à la société”, Sophie Rigard (Secours Catholique) et Célina Whitaker (Aequitaz) & d’autre part Jean Chrisophe Sarrot (ATD), co-auteur de “Repenser l’Emploi avec Territoire Zéro Chômeurs de Longue Durée (TZCLD)”. Après avoir remis en évidence les contributions essentielles au fonctionnement de la société des plus pauvres et des plus précaires et les façons dont elles sont aujourd’hui niées, l’enjeu de la soirée sera de commencer à envisager de quelle manière et sous quelles formes (à travers quelles institutions nouvelles) celles-ci pourraient être correctement reconnues et rétribuées.

« Un boulot de dingue » est le deuxième rapport, co-signé par Aequitaz et le Secours Catholique, fait suite à l’excellent “Sans contrepartie : pour un revenu minimum garanti” — qui contenait notamment la toute première tentative d’évaluer l’ampleur des sanctions dirigées à l’encontre d’allocataires du RSA. Ce rapport part du constat par des travailleur-euses sociales que les personnes qu’elles fréquentent, partout stigmatisées comme des assisté-es ou des fénéant-es, et statistiquement désignées commes “inactives”, leur apparaissent au contraire en réalité perpétuellement débordées, surmenées, courant presque sans arrêt d’une urgence vitale à une autre. Après avoir montré que ce constat est vérifié par les travaux sociologiques sur la notion de travail gratuit, le rapport recense la diversité des dispositifs existants qui visent précisément à reconnaitre et rétribuer du travail effectué à titre gratuit par certaines catégories de la population, et envisage leur extensions aux plus précaires comme une piste d’amélioration possible de leur situation.

« Repenser l’emploi », qui est un des texte les plus revendicatif et ambitieux qu’ATD Quart Monde a produit depuis longtemps, propose de voir dans les emplois créés par les entreprises à but d’emploi (EBE) du projet Territoire Zero Chômeurs de Longue Durée (TZCLD) un véritable projet de société, une manière radicale de repenser l’emploi, le rapport au travail, aux conditions de travail, et à ce qu’est un travail décent.

La séance sera diffusée en directe en ligne avec possibilité de poser des questions depuis les internets (pour obtenir le lien de la salle virtuelle, écrire à seminaire.fps@gmail.com ); enregistrée en vue d’être ensuite rendue disponible sur internet ; et — surtout — suivie d’un apéro dinatoire convivial sur place réunissant chercheureuses en sciences humaines et sociales, militant-es associatives et politiques, et personnes travaillant dans les administrations sociales.

Pour préparer la séance, vous pouvez consulter :

<> Ce court entretien avec Sophie Rigard

<> Cette présentation vidéo du rapport « Un boulot de dingue » (40mn) par Daniel Verger & Marion Ducasse

<> Le rapport “Sans contreparties : Pour un revenu minimum garanti”

<> Ce court entretien (écrit) avec Jean-Christophe Sarrot & Annaïg Abjean autour de « Repenser l’emploi »

<> Ce très court entretien vidéo (2mn) avec Jean-Christophe Sarrot & Annaïg Abjean autour de « Repenser l’emploi »

<> Le film de Marie Monique Robin « Nouvelle Cordée » (119mn) qui présente l’expérimentation Territoire Zéro Chômeurs de Longue Durée

Le séminaire Futur(s) de la Protection Sociale, lancé en mai 2018 en tant qu’atelier doctoral de l’Ehess, est aujourd’hui soutenu conjointement par le pôle recherche du Mouvement Français pour un Revenu de Base et le groupe local ATD Quart Monde de Montreuil.

Il se propose d’ouvrir un espace où envisager collectivement ce que pourraient être des formes de protection sociales émancipatrice et désirables — et, plus spécifiquement, ce à quoi pourraient ressembler les institutions de l’abolition de la misère et de la précarité économique et sociale — et les moyens concrets d’avancer vers leur mise en oeuvre. Il vise également à permettre à des étudiant-es de se rapprocher du mouvement ATD Quart Monde et de participer à son combat politique pour l’abolition de la misère et de la précarité économique et sociale, sans pour autant renoncer à un idéal de rigueur scientifique et d’ouverture à la plus large diversités de points de vue possibles.



Citer ce billet
Télémaque Masson-Récipon (2024, 9 janvier). Comment accueillir et rétribuer à leur juste valeur les contributions essentielles au fonctionnement de la société des plus pauvres et des plus précaires ? (25.01.2024). Futur(s) de la Protection Sociale. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://fps.hypotheses.org/328

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search